Jeunes libanais, Yalla !
1

1

Noura
28 ans, étudiante en sécurité environnementale

Qu’est-ce que tu aimes au Liban ?
J'aime la nature cohésive et nucléaire de la famille. J'aime le temps, Tripoli et la nourriture ! J'aime le fait que nous ayons 18 confessions, connu une guerre, passé au travers et que nous soyons toujours là. 
Nous avons des gens persévérants, des chercheurs,
des analystes politiques, des militants qui s'efforcent de faire changer les choses pour un meilleur environnement et pour des changements sociaux, culturels et politiques. J'aime notre multilinguisme qui nous ouvre des perspectives
pour interagir avec les autres.


Qu’est-ce que tu détestes au Liban ?
Je déteste les divisions sectaires. Je déteste que la première question que l’on vous pose après votre nom soit : « quel est votre nom de famille, d'où êtes-vous ? » afin de pouvoir détecter votre religion ou le groupe de pouvoir auquel vous pouvez appartenir! Je déteste ça! Je déteste la conduite ... c'est pourquoi je ne conduis plus. Je déteste aussi l'abandon des détritus et l’irresponsable insensibilité que nous avons face à notre environnement. Avant de penser à la paix dans le monde arabe, nous devrions d’abord nous sentir en paix avec notre environnement. Si l'environnement est malade et pollué alors quoi?
Je déteste les klaxons, qu'il n'y ait pas de trains et que nos transports publics soient médiocres. Je déteste la multiplication des bâtiments, en particulier la destruction des vieux immeubles. Je déteste il n'y ait pas d'espaces verts et le "harcèlement sexuel" que nous subissons en marchant. Je hais le système "kefala" qui fait que les travailleurs domestiques migrants ne peuvent pas sortir la plupart du temps et sont emprisonnés dans les maisons pour travailler 24 heures sur 24
et sept jours sur sept. Je déteste l'écart entre les riches et les pauvres, les conditions de vie inadéquates 
des réfugiés palestiniens ...


Es-tu active dans une association ou un mouvement ?
Je suis membre de Migrant Workers Task Force et je suis active dans un mouvement pour la justice environnementale
et sociale. Je m'implique parce que je sens l'urgence de faire une différence peu importe à quelle échelle. Nous parlons tous 
de faire des changements. Mais je tiens à servir l’humanité et en particulier les vulnérables, les marginalisés, ceux privés
de leurs droits et les pauvres qui n’ont pas les droits fondamentaux à l'environnement.


Comment vois-tu l’avenir de ton pays ?
Je vois des changements positifs.  J'espère que les soulèvements arabes arriveront jusqu’au Liban. Nous sommes différents structurellement de tous les autres pays arabes qui se sont soulevés contre l'ordre tyrannique. Mais le Liban peut changer pour un meilleur développement socio-politique, économique et environnemental. Je vois le Liban comme un centre diplomatique pour le monde arabe, même si, malheureusement, les jeunes continuent de migrer pour de meilleures opportunités.


Si tu devais quitter le Liban, où voudrais-tu vivre ?
Je ne peux pas répondre complètement à cette question, car je ne sais pas comment sont les autres pays… mais j'ai vécu 
à New York et cela me manque.


Un rêve ?
Je rêve d'une unité réelle, que le sectarisme devienne de l'histoire, que nous puissions vraiment nous apprécier nous-mêmes, nos pays et nos environnements. Nous ne devrions pas attendre des années. Je rêve également que la Palestine se libère, que cessent les destructions et les meurtres.




Le Liban que j’aime
http://www.baalbeck.org.lb/
Cela montre le système multiconfessionnel du Liban, sa diversité et sa sophistication.  Voilà comment les différentes cultures cohabitent, les fêtes religieuses musulmanes et chrétiennes et le Festival de Baalbeck.


Icone Facebook Que pensez-vous du Liban? Partagez vos idées!
Crée pour Mozilla Firefox, compatible Chrome et Opera. Webmestre: Trochu Jordan